Le réchauffement climatique oblige de nombreuses espèces d’oiseaux à modifier leurs dates de migration.

Certaines espèces réagissent plus rapidement et plus positivement que les migrateurs au long cours (les pigeons non domestiques, notamment). Ces derniers ont dû avancer leurs dates de départ. Les oiseaux sont ensuite contraints d’adapter leurs périodes de reproduction.

D’autres espèces encore, changent d’aire d’hivernage. Les oiseaux migrent moins au sud et les migrateurs transcontinentaux hivernent plus au nord. Ces trajets migratoires et cette dépense énergétique offrent aux oiseaux une meilleure condition physiologique prénuptiale. En revanche certains pays constatent une perte irremplaçable de leur patrimoine naturel. L’impact du réchauffement climatique sur l’avifaune est réel, même s’il est difficile à prévoir et à qualifier.

Goélands & Mouettes

Le goéland argenté cause des dégradations importantes :
– Nuisances sonores
– Obstructions des évacuations de toiture
– Déjections corrosives
– Agressivité envers l’homme.

Les solutions :

Effarouchement

Effarouchement sur les zones sensibles.
Avantage : Délocalisation des sites de reproduction.

 

Stérilisation des œufs

Les zones à moindre nuisance sont traitées par la stérilisation des œufs.
En absence d’éclosion, les reproducteurs abandonnent le site en quelques semaines.
Avantage : absence d’éclosion, du nourrissage des jeunes provoquant les nombreux aller/retour. Absence de fientes, plumes, odeurs, cadavres et nuisances sonores.

L’absence de reproduction provoque, à moyen terme, un vieillissement et un non renouvellement de la population.
Conclusion : Forte diminution du nombre de goélands.

Nous effectuons au cours de la période de reproduction un recensement complet des nids ainsi qu’un suivi de la stérilisation qui permet de constater la diminution de la population.

Etourneaux

Les étourneaux se rassemblent à l’automne, par plusieurs dizaines de milliers. Ils se regroupent chaque soir pour passer la nuit, souvent en milieu urbain éclairé.
Les sites de rassemblement nocturne sont souvent localisés dans les arbres des avenues et les places occupées par des zones de parking.
Les Entreprises industrielles qui comportent des infrastructures de type : tour, cheminée, passerelle « exemple : pétrochimie » sont aussi susceptibles d’être envahies par d’importantes colonies d’étourneaux.

Les solutions :

Effarouchement

Par nos rapaces spécialisés sur étourneaux. Deux heures avant la tombée de la nuit les fauconniers attendent les premiers petits groupes d’éclaireurs qui seront pris en chasse par nos rapaces, empêchant le reste de la colonie de s’abattre sur leurs perchoirs.
En complément des attaques de rapaces, nous utilisons des effaroucheurs sonores et pyrotechnique.
Avantage : les étourneaux effarouchés par nos fauconniers choisissent de quitter le site qui comporte une trop grande pression de prédation.
Deux à trois jours peuvent suffire pour expulser les étourneaux qui s’établiront sur un secteur à moindres nuisances.

Corbeaux & Corneilles

Les corbeaux et les corneilles en période de nidification se rassemblent en surnombre dans les arbres des espaces publiques, quelques grands arbres générant un tapis de fientes et un dérangement sonore angoissant par leur croassement incessant.
La principale nuisance est causée par la reproduction de fin mars à fin mai.

Les solutions :

Effarouchement 

Nos équipes de rapace chassent les corbeaux et corneilles sur les nids, afin d’interrompre l’incubation.
Avantage : les colonies de corbeaux et corneilles abandonnent les sites de nidification.

Moineaux

Les moineaux ont tendance à s’établir dans les espaces agro-alimentaires, les supermarchés. Cela peut engendrer des nuisances sanitaires importantes. Ils sont aussi présents parfois en grand nombre dans les centre-ville.

Capture et déplacement

Nous vous proposons de capturer les moineaux et de déplacer les colonies suivant autorisation administrative.

Nuisances constatées

  • Fiente de pigeons et salissure des marchandises dans les entrepôts, les sites industriels, les galeries marchandes, les gares…
  • Dégradation des bâtiments et des espaces publics.
  • Les goélands en période de nidification se montrent très agressifs, allant jusqu’au contact humain, gênant l’évolution des opérateurs sur des zones sensibles et mettant en péril leur sécurité.
  • Les goélands véhiculent toutes sortes de matériaux qui bouchent les évacuations des toitures.
  • Les concentrations d’étourneaux génèrent également des odeurs nauséabondes. Un dérangement sonore et un épais tapis de fientes visqueux sous leurs perchoirs nocturnes, rendant les zones de travail dans les sites industriels extrêmement glissantes.
  • Les corbeaux en période de nidification se rassemblent par plusieurs centaines dans quelques grands arbres générant un tapis de fientes et un dérangement sonore par leur croassement incessant.